Importance de l’étanchéité à l’air.

 
 
Souvent considérée à tort comme une mauvaise isolation, une mauvaise étanchéité à l’air correspond au courant d’air qu’on a tous déjà ressenti lorsqu’on était assis près d’un ancien châssis par exemple. Celui-ci n’est pas mal isolé mais plutôt très peu étanche. On imagine aisément que ces fuites d’air refroidissent la maison en laissant entrer de l’air frais ou au contraire en laissant s’échapper la chaleur. Tout ceci dépendant du vent et donc de la différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur. Ce sont précisément ces 2 cas de figure qui sont simulés pendant le test.
L’étanchéité à l’air et la PEB
 
 
En l’absence de test d’étanchéité à l’air, une valeur par défaut très peu représentative de la réalité est prise en compte dans la norme PEB. Cette valeur ayant un impact très défavorable sur le résultat final de la PEB et donc sur la classification de votre habitation au travers de son certificat PEB. La réalisation d’un test d’étanchéité à l’air permet dès lors une valorisation de la qualité du travail réalisé sur chantier qui peut diminuer le critère Espec de 10 à 20 points pour un coût très faible. Rendez-vous compte, il faudrait quasiment doubler les épaisseurs minimums d’isolants ou installer des panneaux photovoltaïques pour avoir un impact aussi significatif. BCE Energétiques se veut disponible, tant pour nos clients privés que professionnels. En effet, nous développons des partenariats privilégiés avec de nombreux acteurs des secteurs de l’immobilier et de la construction.

Les différents tests

Il existe deux tests différents, à des moments clés du chantier, que l’on peut coupler afin d’obtenir l’excellence au niveau de l’étanchéité à l’air du bâtiment :

Le test de détection de fuites :

 

C’est réalisé en cours de chantier lorsque l’étanchéité à l’air est réalisée mais encore accessible facilement en vue d’être corrigée ou améliorée. Lors de ce test, une recherche de fuites est effectuée et une valeur est calculée de manière un peu moins précise qu’en fin de chantier. Ceci permet donc de savoir où le bâtiment se situe par rapport aux objectifs et éventuellement de corriger les imperfections.

 
 
 

Le test quantitatif selon la méthode A de la norme :

 

Calcul la valeur exacte de l’étanchéité à l’air du bâtiment suivant une norme bien définie et autorisant l’utilisation du résultat dans la PEB ou le PHPP (maisons passives). C’est lui qui valorise le travail accompli.